Accès directs |

Messe d’intronisation du pape François, en direct de Rome

Messe-intronisation-pape-francois-delegation-SGDF-a-Rome-visages_TLeGallImagine-toi ! Tu es au boulot, dans un stage ou en train de dîner avec des amis. Tu as bien évidemment entendu parler – voire as suivi avec attention – l’élection du Pape François. Une grande nouvelle, mais un peu lointaine de tes préoccupations quotidiennes.
Et puis, cet appel – un appel à vivre une expérience unique dans une vie : assister à l’intronisation du nouveau Pape.


La proposition est simple, directe, et appelle une réponse tout aussi simple et directe – et rapide : la délégation des Scouts et Guides de France se rend à Rome, 3 jours après l’appel. Peut-on s’arranger ? Peut-on déplacer des cours, prendre des jours de congé ? Très vite, la réponse est oui.

On pourrait parler de Rome, de son climat, de sa richesse culturelle, des avantages qu’il y a à être accompagné de prêtres pour découvrir la face cachée de Ste Sabine ou les couloirs du Sénat ; vivre un peu sa foi, vivre un peu sa citoyenneté : un vrai programme scout.

Messe-intronisation-pape-francois-delegation-SGDF-a-RomeMais tout ceci n’est qu’un chemin, un petit chemin qui te mène au véritable moment fort : la messe d’intronisation du Pape. A priori, une célébration qui dure deux heures et dont la « feuille de messe » fait plus de 100 pages, ça ne fait pas forcément rêver. Mais cette messe était un peu particulière : c’était une rencontre, la découverte d’un homme qui n’a eu de cesse de confirmer les espoirs mis en lui. Francisco est là – simple, accessible, naturel. Lorsqu’il passe dans la foule, papamobile « à découvert », un lien se crée immédiatement.
Lorsqu’à l’hystérie qu’on a parfois vu sur la place Saint-Pierre fait place le respect et la simplicité, une sérénité s’installe. L’homélie est juste, et touche à l’essentiel, à la place centrale que le Christ, et donc le plus fragile, le plus pauvre doit prendre dans nos vies. L’arrivée de ce nouveau Pape offre à chacun – c'est-à-dire à l’Église – l’occasion de se transformer, se recentrer, se retrouver.

On ne sort pas d’un tel moment retourné ou métamorphosé ; on en sort confirmé, jovial, espérant. Tout reste à faire pour ce Pape dont les valeurs – simplicité et souci du plus faible – sont si proches de celles du scoutisme. Un nouveau souffle est né, mais on ne sait pas encore où il nous portera.


Par Anne-Claire, Thibaut et Thomas,
accompagnés de Jacques Gagey, aumônier général et  Philippe Guitart, aumônier général adjoint
A Rome pour les Scouts et Guides de France

 

Et en images !

Sur KTO TV

 

Et en replay dans le journal du 19 mars sur M6 (chapitre 4 - 0:11 min)