Accès directs |

Inondations en Haute-Garonne : une solidarité scoute spontanée

famille-inondations-haute-garonne-solidarite-scoute-saint-beat-SGDF-hdEn juin dernier, des inondations dévastatrices ont frappé les Pyrénées et touché de nombreuses habitations. En Haute-Garonne, une chaîne de solidarité s’est formée à l’initiative de Scouts et Guides de France, pour nettoyer les débris et soutenir les habitants.

Souvent, la solidarité s’exprime par des actions menées à l’autre bout du monde. Les inondations qui ont ravagé les Pyrénées il y a un mois ont suscité une vague d’entraide de proximité. Comme la vallée de Lourdes, la haute vallée de la Garonne a subi des crues dévastatrices, qui ont emporté des maisons et saccagé les routes. Pour les habitants, c’est une vie à reconstruire, un village à faire revivre, une nouvelle page à écrire. Et tout ça, en France, à deux pas de chez nous…

Une chaine d’entraide près de chez soi
une-enfants-inondations-haute-garonne-solidarite-scoute-saint-beat-SGDF-hdÀ Toulouse, à une heure des événements, certains scouts se sont sentis très concernés. Un simple appel aux mairies des villages a suffi à déclencher une chaine de solidarité et un premier groupe Scouts et Guides de France composé de parents et d’enfants est parti prêter main-forte aux habitants.
Mi-juin, un premier week-end a permis de nettoyer maisons, jardins, bâtiments communaux…  Armés de seaux, balais, pelles, ils ont participé à redonner un semblant de vie dans ces villages de Haute-Garonne (Fos, Saint-Béat, Chaum….). Les pompiers volontaires eux aussi sont venus de toute la région pour nettoyer avec leurs moyens les rues et les sous-sols.
Alexandre Guittard, responsable de groupe de Colomiers, a noué des liens avec les responsables locaux (maires, employés communaux, volontaires…). Il ne pouvait pas en rester là et a lancé un appel à son groupe et à tout le territoire Midi-Pyrénées. Son groupe devait clôturer son année par un week-end festif : en deux temps, trois mouvements, le week-end s’est délocalisé à Saint-Béat et transformé en deux journées de solidarité… un temps très fort pour tous.


Des chantiers pour chacun
boue-inondations-haute-garonne-solidarite-scoute-saint-beat-SGDF-hdArrivés sur les lieux (avec le renfort d’autres groupes scouts : Christ-Roi, Carbonne, Muret, Rangueil, Minimes, Saint-Orens, Nay,….), les chantiers ont été vite trouvés.
Nettoyage de l’école de Fos, de l’église et chapelle Saint Roch à Saint-Béat, déblaiement de caves, nettoyages de jardin, évacuation de boues des maisons, évacuation des débris des maisons….Tous se sont sentis concernés et chacun rêvait d’avoir plus de seaux, de brouettes pour travailler plus vite !
Les liens se sont tissés avec les habitants et autres volontaires. Même si les actions étaient minimes au regard du travail à accomplir, les habitants ont été heureux de se sentir entourés et soutenus. À midi le repas était assuré par des habitants des villages qu’ils ont servis à tous les bénévoles : encore un moment d’échange autour d’un repas partagé.

 

Tous les jeunes présents ont été utiles, chacun à sa mesure :

  • Les farfadets (âgés entre 6 et 8 ans) et leurs parents ont planté des fleurs pour fleurir le village de Saint-Béat avant d’accueillir le festival du Marbre, le Tour de France….
  • Les louveteaux-jeannettes (8-11 ans) et les scouts-guides (11-14 ans) ont transporté des seaux de boue qu’ils ont fièrement rendus à la Garonne.
  • Les pionniers et caravelles (14-17 ans) ont nettoyé le jardin de l’église, vidangé 10 tonnes de boue d’une piscine, nettoyé les entrepôts municipaux…
  • Les chefs, compagnons, parents, ont aidé sur tous les chantiers pour simplement faire avancer le travail.

 Un mois après la catastrophe, le travail est loin d’être fini, il faudra encore des mois pour peut-être retrouver un autre visage dans ces vallées…

Tous resteront marqués : ces commerces ruinés et des maisons en péril du village de Saint-Béat sont des images fortes. Mais la prière scoute dit aussi : « Seigneur Jésus, apprenez-nous à être généreux… À donner sans compter… À nous dépenser sans attendre d’autre récompense que celle de savoir que nous faisons votre sainte volonté ».

 

camion-inondations-haute-garonne-solidarite-scoute-saint-beat-SGDF-hd

 

 

 

D’après des propos de Vincent Lefort,
Chargé de mission développement en Midi-Pyrénées