Accès directs |

Un accord national avec la Société Nationale de Sauvetage en Mer

356En France, 5 associations de scoutisme agréées par le ministère de la jeunesse et des sports* mettent en œuvre le scoutisme marin. Elles proposent ainsi à des jeunes de découvrir le milieu maritime et de s’initier aux techniques nautiques. Dans ce cadre, elles s’appuient depuis de nombreuses années sur l’expertise de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM). Fortes de leurs valeurs et objectifs communs, la SNSM et les associations de la commission nationale du scoutisme marin* viennent de signer un accord national.

Le scoutisme marin et la SNSM : des valeurs et objectifs communs

En France, 3 000 jeunes sont « scouts marins » au sein de 5 différentes associations de scoutisme*. Le scoutisme marin a pour buts de développer l’esprit de citoyenneté chez les jeunes et de leur faire découvrir le milieu et les techniques maritimes.

Dès l’âge de 16 ans, une formation diplômante et reconnue RDJS est proposée pour acquérir les compétences pour encadrer l’équipage d’un voilier de taille moyenne sous la responsabilité d’un chef de flottille. Cette formation insiste notamment sur les questions de sécurité, de respect de la réglementation et sur les relations avec les autorités maritimes et les autres usagers de la mer.

Dans ce cadre, depuis longtemps, les associations qui proposent du scoutisme marin co-construisent régulièrement des activités et formations avec la SNSM. En effet, la SNSM a pour objectifs de sauver des vies en mer et sur le littoral, de transmettre son expertise en matière de sauvetage et de sensibiliser le grand public aux dangers de la mer et aux règles de bon sens à adopter. En décembre 2015, un accord national a donc été signé entre la SNSM et les associations représentées au sein de la commission nationale du scoutisme marin*.

Un accord autour de 3 axes de collaboration concrets

Un tel accord a plusieurs enjeux pour les parties prenantes. DSC 2043
Pour les associations de scoutisme marin, cet accord a pour but de garantir une formation solide sur les dangers de la mer et d’informer sur les règles à adopter sur le littoral ou en mer. Il soutient aussi le projet pédagogique en apprenant à sécuriser les bateaux en cas d’accident et à acquérir les réflexes de communication de sécurité. Pour la SNSM, cet accord a pour enjeu de faire découvrir son rôle, son environnement et ses moyens et de sensibiliser aux valeurs du sauvetage. Il doit aussi permettre à des jeunes de rendre des services ponctuels à la SNSM, notamment en participant à des exercices de sécurité. Cet accord doit aussi aider les jeunes passant le diplôme de chef de bord à mieux appréhender les balisages des côtes.

Concrètement, cet accord s’articule autour de trois axes :

-La formation à travers les centres de formation et d’intervention (CFI) des jeunes à une culture de sécurité maritime par la prévention et la sécurité des activités en mer,

-L’aide à travers les centres de formation régionaux des scouts marins, à la formation des adultes pour passer la qualification de chef de quart et de chef de flottille ou pour devenir formateur,

-Les jumelages, partenariats locaux et échanges fructueux qui peuvent être développés entre les groupes scouts marins et les centres de formations ou stations de sauvetage de la SNSM

Un grand merci à la SNSM pour ce beau partenariat !

*Les Scouts et Guides de France, les Guides et Scouts d’Europe, les Eclaireuses et Eclaireurs unionistes de France, les Scouts unitaires de France et les Scouts musulmans de France