Accès directs |

FOIRE AUX QUESTIONS CAMPS D'ETE 2020

camps2020Retrouvez dans cette foire aux questions (FAQ), les réponses aux questions que vous vous posez sur les camps d'été 2020 et sur le protocole sanitaire mis en place. 

Télécharger la FAQ >

Le mouvement, grâce à la forte mobilisation des encadrants bénévoles, maintient ses camps d’été pour que les jeunes puissent vivre un temps de ressourcement dans la nature et se reconnecter entre eux, après un quotidien qui a pu être difficile pendant les 2 mois et demi de confinement et un retour partiel à l’école.
Aussi peu que possible. Nous nous organisons pour que le déficit d’encadrants – provoqué par l’annulation des formations BAFA et BAFD entre mars et mai – n’empêche pas de vivre les camps.
• 800 encadrants sont formés en juin
• les camps jumelés – qui regroupent deux unités scoutes au lieu d’une – sont encouragés
• des camps accompagnés et des camps école – avec plusieurs unités sur un lieu de camp – sont organisés
Les activités marines seront possibles pendant les camps marins, en accord avec les préconisations de la Fédération française de voile.
La situation évoluant très rapidement, le maintien de chaque camp à l’étranger est étudié au cas par cas.
Oui, s’il reste de la place et si les dates de camp sont adéquates. Il est toujours possible de prendre contact avec le groupe le plus proche de chez soi et voir s’il peut encore accueillir des jeunes.
Les mêmes que d’habitude, mais en plus les encadrants présentent le protocole sanitaire aux parents. Si les parents décident d’envoyer leur enfant en camp, ils en prennent la responsabilité, conscients des risques éventuels. L’encadrement s’engage à appliquer les règles sanitaires demandées dans le protocole et à adapter ces règles en fonction de l’évolution dudit protocole. Les parents ne peuvent exiger plus de précautions que celles recommandées par l’État et l’association.
Il est demandé aux parents de ne pas envoyer leur enfant en camp s’il présente des symptômes de Covid. Les responsables légaux du mineur seront invités à prendre sa température avant le départ pour le camp. En cas de symptômes ou de fièvre (38°C), l’enfant ne doit pas prendre part au séjour et ne pourra y être accueilli.
Les enfants présentant des problèmes de santé connus doivent être identifiés en amont.
Si besoin, un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) peut être fourni par les parents, qui prennent la responsabilité d’envoyer leurs enfants en camp. Les parents ne peuvent exiger plus de précautions que celles recommandées par l’État et l’association. Si le risque leur semble trop important, l’enfant concerné reste alors chez lui.
Si besoin, les parents peuvent fournir un Projet d’Accueil Individualisé (PAI).
En étant dans la discussion avec les familles et le jeune lui-même, les encadrants pourront trouver les meilleures solutions pour adapter les activités.
La sécurité des jeunes est assurée par le respect de la réglementation qui s’applique aux camps scouts et du protocole sanitaire. Les encadrants sont formés à ce protocole. En plus de l’appliquer, ils sont attentifs à l’enjeu de trouver un juste équilibre entre l’application des gestes protecteurs et le besoin de sécurité affective et émotionnelle des enfants et des jeunes. Une formation en visio et des kits spécifiques pour les encadrants ont été mis en place pour leur donner les moyens de ce juste équilibre.
Nous appliquons le protocole sanitaire qui prévoit de procéder à l’isolement du jeune, de prendre un avis médical rapidement, suivre les recommandations de cet avis et informer les parents ainsi que le responsable de groupe. Selon l’avis médical, il sera demandé à ses parents de venir le chercher.
Les encadrants sont formés au protocole sanitaire. IIs bénéficient d’outils pour les y aider: formation en visio, kits et tutoriels, axés sur les questions d’hygiène et sur les besoins de sécurité affective et émotionnelle des enfants et des jeunes.