Accès directs |
1000x306 2

Click and go : exprime ton opinion !

clicandgo 3Organisée en lisère du parc de Jambville, l'activité Click and go invite les jeunes à apprendre à forger leur opinion. Première étape : sortir du labyrinthe du choix pour accéder ensuite à 24 « arches », lieux de débats pour faire entendre sa voix.

Baptiste, de l'Hérault, a aimé le labyrinthe, car, pour avancer, "il fallait faire des choix importants, par exemple choisir les copains ou choisir sa famille", ou plus simples, comme « pain au chocolat ou chocolatine » raconte Nathan, du groupe Angers Rives de Maine.

Une fois – rapidement - sorti du labyrinthe, chacun s'oriente vers un sujet de débat qui l'intéresse personnellement. En guise d'introduction, dans l'arche « Neuf ou d'occasion ? », les jeunes doivent répondre VRAI ou FAUX à l'affirmation « un vêtement est utilisé en moyenne 50 fois dans sa vie». Dans l'assemblée, les avis sont partagés. La bonne réponse « 35 fois » surprend l'auditoire qui réagit : « c'est pas normal » !

Un peu plus loin, Nicolas, du groupe de Liffré en Haute-Bretagne, explique le déroulé de l'atelier "Bio ou pas?": « on a commencé à se documenter et on devait donner des arguments pour ou contre, puis débattre par groupe de cinq. On s'est aussi demandé si la permaculture pourrait permettre de nourrir tout le monde en 2050. » Dans le même esprit, certains ont échangé sur la thématique « Plats maison ou cuisinés ? ». 

Augustin, du groupe Guynemer de Montbéliard en Franche-Comté en retient que « manger des plats faits maison a plus de valeur sentimentale et qu'on les mange plus facilement », alors que « pour les plats préparés, on ne sait pas ce qu'il y a vraiment dedans ».

clicandgo 2


La thématique « Être solitaire ou en groupe » a intrigué Baptiste, du groupe Vallée de Chevreuse, dans l'Essonne. Il a particulièrement apprécié le témoignage du diacre : « il nous a fait réfléchir sur les situations dans lesquelles c'est mieux d'être seul ou bien d'être en groupe. Il nous a également expliqué la différence entre être seul ou être isolé. »

Pour la plupart, cela n'a pas été difficile d'exprimer leur opinion, comme le conclut Enée, de Fontenay sous bois, du territoire Bois de la Marne: « j'ai bien aimé cette activité car on pouvait tous donner notre avis. Les adultes nous écoutaient et nous répondaient ». Même son de cloche du côté de Louise et Capucine, cheftaines de Orgères en Bauce, en Centre Loire : « c'était interactif pour les jeunes, ils ont appris à se faire leur opinion eux-mêmes : pourquoi ils font un choix, et à l'argumenter». Mission accomplie !

clicandgo 1