Accès directs |

Accompagner la progression spirituelle

OO_Jamb_BD_5-08_061La proposition spirituelle de la branche scouts-guides est pleinement intégrée dans la proposition pédagogique et ne peut y être dissociée. En effet, c’est à chaque instant, à tout moment, que le scout, la guide peut vivre l’expérience de la rencontre de Dieu. Ainsi, la proposition spirituelle est présente dans tous les temps de l’unité et de l’équipage. Il s’agit plus de temps de respiration que de temps forts. Et on ne peut présenter cette proposition sans s’appuyer sur la proposition pédagogique dans son ensemble.
La proposition de la branche met l’équipage au cœur de la vie de la Tribu. L’équipage est alors une première expérience de communauté l’occasion pour chaque jeune de trouver sa place, dans une petite équipe, et d’agir pour cette équipe, avec cette équipe.
La dynamique spirituelle chez les scouts et guides se vit selon trois axes : les signes d’Alliance, la progression personnelle (rôles et labels) et la relecture des moments forts vécus par les jeunes

Les signes d’Alliance
La branche scouts-guides propose de trouver la présence de Dieu dans chaque activité. Ainsi, alors que, à chaque aventure, les jeunes choisissent un domaine d’activité (les terres d’aventure), il n’y a pas de domaine d’activité « Evangile et vie scoute », car c’est dans chaque terre d’aventure que l’Evangile est rencontré.
Dans chaque terre d’aventures, la dynamique spirituelle est portée par un signe d’Alliance : la main, le sac à dos, le témoin de relais, l’eau, le chemin, la malle, le feu, le livre.
Ces signes d’Alliance sont déclinés dans des propositions de temps de prières appelés « fils bleus ». Par l’utilisation de symboles, de textes de la Bible et de relecture, le fil bleu porte la dynamique spirituelle et accompagne la Tribu tout au long de l’Aventure, notamment au début dans le pacte d’aventure, et à la fin au cours de la célébration.


La progression personnelle

jpp_Jambville_4-09_SG_04Au sein de l’équipage, chacun est acteur et fait l’expérience de la responsabilité à travers un rôle. Ces rôles permettent de faire fonctionner l’équipage et sont pris sur une année pour permettre aux jeunes de progresser. Parmi ces rôles, le témoin est chargé notamment de proposer à son équipage de vivre des temps de prières et de réflexion, d’assurer le lien avec l’aumônier et la paroisse, de s’occuper du matériel d’animation spirituelle.
Tout au long de l’année, le témoin est donc le premier vecteur d’animation spirituelle.
A chaque aventure, l’équipage choisit un label qui lui permet d’enrichir ses missions d’équipage par l’acquisition de compétences et de progresser, de manière collective et individuelle.

Ces labels sont répartis en cinq domaines de compétences : les talents. Parmi ces labels, quatre permettent de progresser dans le domaine spirituel :

  • esthète, pour louer l’œuvre de Dieu par l’art, le chant, la prière,
  • médiateur, pour cultiver la paix sur tous les terrains,
  • porte-parole, pour transmettre la parole de Dieu dans un cadre favorable pour l’écouter,
  • pèlerin, pour chercher des réponses sur son chemin de foi.

Ces labels, vécus en équipage, invitent les jeunes à partager, à échanger, à prier ensemble.

La relecture
Le parcours des scouts et des guides est jalonnée de moments forts et d’activités phares. La promesse, le service d’équipage, l’explo, le Brevet d’éclaireurs de Tribu, l’aventure sont autant d’expériences que les jeunes pourront relire à la lumière des textes de l’Evangile.
La relecture est une démarche qui permet à l’équipage ou aux jeunes de mettre en lumière le sens de leur vécu au regard de l’Evangile, de chercher le sens chrétien de ce qu’ils ont vécu par confrontation avec la Bible, le livre du vécu du peuple de Dieu.
Relire ce qu’on a vécu jusqu’à maintenant nécessite de se rappeler le projet initial, repérer les différentes étapes, se remémorer les choix et leur motivation, se souvenir des rencontres, pointer ce qu’on a découvert, les questions qu’on s’est posées, les difficultés, les échecs, mais aussi les réussites. La démarche de relecture se poursuit en prenant un texte qui éclaire, interroge, conduit à prendre du recul sur ce qu’on a vécu, mais en lien avec l’expérience d’autres.