Accès directs |

Formation et sensibilisation des responsables et des animateurs pour favoriser la bientraitance et prévenir les risques de maltraitance

illustration-bientraitance-5Formation

L’ensemble du parcours de formation des animateurs est habilité BAFA par l’Etat. A ce titre, comme le demandent les textes régissant ce brevet, un accent est mis durant les différents stages de formation sur l’obligation et la manière d’assurer la sécurité physique, affective et morale des mineurs. En complément d’ateliers spécifiques sur la réglementation, la formation sur la relation éducative adulte – jeunes, les éléments fondamentaux du scoutisme et la qualité éducative des projets d’activité permettent d’aborder cette fonction d’un animateur. Ces éléments sont aussi traités dans le cadre d’ateliers spécifiques (ex : quelles sont les conduites à tenir par un animateur face à un enfant ou un jeunes qui fait des confidences ou qui se plaint d’actes d’un autre enfant ou d’un adulte sur le séjour).



Dans le cadre de leurs formations, il est proposé une sensibilisation aux responsables en charge d’accompagner les animateurs et les directeurs de séjour, ainsi qu’en tant que besoin des rencontres spécifiques sur le contenu de leur mission. L’accent est mis sur la compétence d’un accompagnateur à analyser un projet de séjour (projet pédagogique, projet d’activités, implantation d’un camp…) permettant d’assurer la sécurité des mineurs présents sur le séjour et la qualité éducative du projet. 

Mise à disposition d’outils et de fiches d’animation
Le Réseau Santé et un groupe de travail permanent, rattaché à l’équipe nationale et constitué de responsables bénévoles du mouvement par ailleurs professionnels de la santé ; il a pour mission, entre autres, de produire des fiches d’animation et des fiches repères à destination des chefs et cheftaines pour prévenir la maltraitance dans les domaines touchant à la santé, en lien avec les équipes nationales de branches.


Autres actions éducatives 
D’autres actions, projets ou publication contribuent à préciser et sensibiliser à la prise en compte des enjeux de bientraitance : échanges entre associations scoutes au niveau européen, repères spécifiques sur les relations filles-garçons, articles dans les revues destinées aux différentes tranches d’âge. 

Parmi ces actions, un outil important (juin 2014), élaboré en lien avec les pouvoirs publics dans le cadre du programme européen "SAFE FROM HARM" : une affiche d'information a été largement diffusée "Qui contacter en cas de suspicion de maltraitance ?"