Accès directs |

Universités d’été 2019, 3 jours d’échanges, de construction et de réflexions

UE2019Les universités d’été ont eu lieu du 23 au 25 août à Jambville. Trois jours pour se retrouver, échanger et travailler dans une bonne ambiance. Parmi les thèmes abordés : L’égalité femme-homme, la laïcité ou encore l’ouverture aux périphéries.

 

Que ce soit sous la forme de groupes de travail, labos, ateliers ou conférences, les universités d’été ont été propices à la réflexion et ont permis l’émergence de pistes de travail pour l’année à venir.

N’oublions pas que les Universités d’été, ce sont également des formations. Une quarantaine de personnes y participaient. Au programme, un CHAM et un STAF, le tout, sous le soleil de Jambville.


Retours sur les différents moments de ces Universités d’été :

La conférence « Filles-garçons : l’égalité ? Ce n’est pas compliqué ! »

Animée par Margaux Collet, co-autrice du livre « Beyoncé est-elle féministe ?» et Héloïse Duché, responsable nationale relations publiques et recherche de fonds des Scouts et Guides de France.


Les stéréotypes, comme les campagnes marketing pour vendre toujours plus, les phrases toutes faites, les contes de fées ou encore les généralisations jouent sur l’égalité et l’image renvoyée.
Comment y remédier ? Donner plus de visibilité aux femmes, permettre aux femmes de se donner les moyens de candidater à des postes à haute responsabilité ou encore aborder le sujet, ne pas se détourner, oser en parler. C’est à nous de permettre que l’égalité, ne soit pas compliqué.

La conférence « Comment être un mouvement catholique ouvert à tous dans une république laïque »

Animée par Isabelle Saint-Martin directrice d'études de l'EPHE, membre de l'IESR, spécialiste de l'enseignement du fait religieux à l'école et le Père François Cristin.


Isabelle Saint-Martin a rappelé l'historique et le contexte autour de la laïcité. De la séparation des Eglises et de l’Etat en passant par la loi 1905 aux questions actuelles de la laïcité à l’école, l’occasion pour les participantes et participants d’avoir une vision complète et dépassionnée du principe de laïcité ?
Le Père François Cristin, a apporté son expérience de formateur scout et de prêtre aux participants et participantes. Sa vision d’ouverture de la laïcité nous a rappelé à quel point l’accueil de la diversité était constitutif de notre association.

La conférence « ouverture aux périphéries »

Animée par Coralie Beyens, animatrice fédérale Diversité & Inclusion des Scouts de Belgique, cette conférence fût l’occasion d’un véritable partage de connaissances et d’actions autour de l’ouverture.
Elle a témoigné de l'expérience des Scouts Baden Powell de Belgique pour proposer du scoutisme au plus grand nombre. En 1999, l'accueil pour tous s'inscrit dans la charte de l'association et permet de multiplier les actions mises en place.

Cleophas fait son labo

Parler de sa foi, ce n’est pas toujours facile. Alors, avec les jeunes que l’on encadre, ça l’est encore moins. Permettre aux adultes de parler de soi, de l’Eglise, de leur foi avec leurs convictions, leurs doutes, leurs hésitations, dans un mouvement catholique, c’est primordial. L’équipe a profité de ces trois jours de réflexion pour imaginer et créer des outils et faciliter ainsi la prise de parole de chacun.

Le labo international sur le partenariat réciproque

L’objectif de cet atelier était de produire une première version de document synthétique sur ce qu’on appelle le partenariat entre les SGDF et les associations scoutes et guides à l’international.
Ce document permettra de redéfinir la qualité d’une relation partenariale et comment elle peut enrichir le mouvement.
De plus, il permettra de communiquer au sein du mouvement et d’enrichir les formations des équipiers.


Les discussions ont orienté l’équipe :
- Sur la nécessité d’identifier les besoins des partenaires pour équilibrer les relations
- De capter les sujets de notre association sur lesquels nos partenaires peuvent nous faire grandir
- Se donner les moyens de penser le partenariat au-delà des échanges de jeunes

Le labo international sur le retour des volontaires

Au retour d’une expérience de VSC (Volontariat en Service Civique) internationaux, les volontaires ont besoin de relire leur expérience sur l’aspect interculturel et retour au pays, d’en faire le bilan, de se projeter vers l’avenir.


Le département International et les CMPP (Correspondant mission pays partenariat) ont besoin de capitaliser sur les avancées du partenariat et les opportunités d’enrichissement du partenariat entre les SGDF et l’association scoute / guide nationale d’accueil du VSC.
Ces étapes peuvent être vécues avec des interlocuteurs différents à plusieurs moments après la date de fin de la mission.
Nos échanges ont permis de formaliser les différentes étapes et les points à travailler pour permettre de préparer le retour des prochains volontaires.

L’atelier « jouer la laïcité » avec l’association Enquête

Créée en 2010, ENQUÊTE promeut la découverte de la laïcité et des faits religieux auprès des enfants, dans un environnement où les questions religieuses sont sensibles, et où la coexistence apaisée des différentes options convictionnelles est parfois mise à mal...
Les participantes et participants ont pu expérimenter un jeu qui a permis de déconstruire les idées préconçues autour de la laïcité. Cet atelier a également permis de redéfinir le principe de laïcité et de donner des pistes d’action pour aborder le sujet avec les jeunes.

L’atelier « Quand ça sature ! Comment développer sans peine ? »

Le but de ce parcours était de traiter de la saturation des groupes qui touche près de 100% des territoires.
Gérer la saturation, c’est proposer un scoutisme de qualité, s’assurer que les expériences vécues individuellement et collectivement par les jeunes sont bonnes et de ne pas faire fuir de potentiels responsables avec des groupes de 400 adhérents…


Après deux ateliers « ça sert à rien de réinventer la poudre ! » et « Outil carto, kesako ? », qui présentaient l’ensemble des ressources déjà existantes, les participantes et participants ont proposé des pistes d’actions sur :
- Convaincre et passer à l’action
- Récupérer les listes d’accueils et proposer du scoutisme « Do-it yourself » en attendant d’ouvrir des groupes
- Dédoublement/ouverture et autres stratégies

Le labo « la boîte à out’s du responsable matériel »

Le responsable matériel est un rôle essentiel dans la vie d’un groupe et dans la mise en œuvre des activités de groupe. Suite au weekend des responsables matériels organisé en mars, l’équipe est repartie des constats établis pour réfléchir aux différents besoins des groupes en matériel et à une offre de formation dédiée.

Les labos de la formation

Equipiers territoriaux, directeurs de formation ou encore responsable d’unité, autant de rôles sur lesquels l’équipe formation a eu envie de travailler. Revoir les parcours de formation existants ou en créer de nouveaux, partager son expérience et accompagner, tant de questions indispensables à aborder. L’équipe a eu l’occasion d’évoquer des pistes d’actions pour cette nouvelle année.

Les Universités d’été, c’est avant tout des échanges qui auront permis à chacun de vivre quelques jours de scoutisme, rythmés par des conférences et des travaux enrichissants, pour leurs missions mais aussi pour eux-mêmes.